Vu par hasard sur le blog danois la recette du pain de seigle danois , certaine boulangerie (Banette) diffuse un pain similaire appelé pain VIKING ... qui est fort bon!

copie de l'article du blog  lu pour vous....

le pain de seigle danois

Les Danois raffolent du pain de seigle et sont connus pour leur attachement à cette forme particulière de pain noir, à forte valeur nutritive, que l'on trouve dans les rayons de tous les supermarchés et dans toutes les boulangeries du pays. La particularité de ce pain est d'être très pauvre en graisses, de ne contenir ni huile ni sucre et d'être riche en graines et en fibres alimentaires. Beaucoup de Danois le considèrent comme une forme de pain complet plus saine que le pain blanc.

Le levain entre pratiquement toujours dans la composition de ce pain, qui peut cependant être fait exclusivement de seigle et de  farine blanche ou bise et jusqu'à un tiers de grains de seigle entiers. Il existe aussi des variantes à graine de tournesol et autres graines de céréales.

Faits  avérés
Une mince tranche de pain de seigle beurrée constitue la base du célèbre canapé danois, le fameux « smørrebrød » (qui signifie littéralement « pain beurré »).

Lors de sa visite au Danemark en 2009, Oprah Winfrey a eu le coup de foudre pour le « rugbrød » et, de retour aux Etats-Unis, l'a recommandé pour ses valeurs nutritionnelles dans son célèbre show. « C'est comme manger un morceau de notre terre », a-t-elle déclaré.

Les Danois accompagnent de pain de seigle tous leurs repas : petit-déjeuner, brunch, lunch et même le dîner.
[Billede]

Trois recettes de rugbrød (prononcer : roubreu(d))

1. Rugbrød

100 g de levure
5 dl de babeurre
3-4 cuillerées à soupe (1 dl) d'eau
Environ 850 g de farine de seigle
Une bonne pincée de sel
Tous ces ingrédients doivent être à la température de la pièce.

Faire tiédir le babeurre et l'eau (35°C), y mélanger la levure et ajouter progressivement le sel et la farine. Pétrir jusqu'à ce que le mélange soit lisse et brillant, en ajoutant un peu d'eau au besoin. Recouvrir d'un torchon humide et laisser la pâte lever deux heures dans un endroit chaud à l'abri des courants d'air.

La pâte une fois levée, la malaxer un peu et la placer dans un moule graissé. Recouvrir d'un torchon humide et laisser lever de nouveau pendant une heure. Badigeonner avec un pinceau mouillé puis mettre dans un four à 200°C pendant 75 minutes, en badigeonnant d'eau de temps en temps pendant la cuisson.

2. Pain de seigle noir avec levure :
Comparé au pain fait au levain, ce pain est rapide à confectionner. La pâte doit cependant lever pendant une à deux heures et cuire pendant 1 heure et 45 minutes. La quantité indiquée correspond à un moule d'une contenance de 2 litres.
50 g de levure
8 dl d'eau tiède
900 g de farine de seigle
2 petites cuillerées de sel
2 cuillères à soupe de sirop foncé
env. 200 g (1 tasse) de farine de blé


Dissoudre la levure dans un peu d'eau, puis ajouter le reste des ingrédients. Mélanger la farine de seigle, le sel et le sirop. Pétrir la pâte, avec la farine de blé, jusqu'à ce qu'elle soit élastique. Placer la pâte dans un moule graissé d'une contenance de 2 litres, recouvrir puis laisser lever dans un endroit chaud pendant 1 à 2 heures. Placer le moule dans le four froid, sur la grille du bas. Régler la température sur 175°C et laisser cuire pendant 1 heure et 45 minutes. Envelopper le pain dans un torchon et laisser refroidir sur une clayette jusqu'au lendemain, le pain sera ainsi plus facile à couper en fines tranches.

3. Pain de seigle au levain :
Le pain de seigle au levain se conserve frais plus longtemps que le pain fait avec de la levure. Se rappeler de mettre un peu de pâte de côté avant de la laisser lever, elle servira de levain pour la fournée suivante. En fait, c'est le même levain qui servira pour tous les pains.
Beaucoup ont à cœur de faire leur pain pendant des années avec le même levain, qui peut se garder frais dans un bocal au réfrigérateur pendant trois semaines. Il peut aussi être congelé pendant trois mois, puis sorti pour être décongelé au réfrigérateur un ou deux jours avant d'être utilisé.

Un pain de seigle au levain est facile à faire soi-même une fois que l'on maîtrise les bonnes proportions et doses de farine, ainsi que le temps imparti à la fermentation et à la cuisson de la pâte.
Confection du levain :
125 g (3/4 tasse) de farine de seigle grossièrement moulue
1 dl (2/3 tasse) de yaourt
1 cuillerée à soupe de gros sel
Pâte ordinaire :
Un peu de levain
1 litre d'eau tiède
1 cuillerée à soupe de sel
500 g de farine de blé entier
Pâte à rugbrød :
3 dl et demie d'eau tiède
650 g (5 tasses) de farine de seigle grossièrement moulue
Badigeonner d'un peu d'huile
Mélanger farine, yaourt et sel dans un saladier. Couvrir d'un film plastique et placer dans un endroit au chaud pendant deux ou trois jours jusqu'à ce que la pâte fasse des bulles. Pour la pâte ordinaire, diluer le levain dans l'eau, ajouter sel, farine de blé entier et farine ordinaire sans levure ajoutée. Recouvrir et laisser lever la pâte pendant douze heures.
Ajouter à la pâte l'eau tiède et la farine de seigle. La pâte doit être molle au point de ne pouvoir être pétrie à la main. En préveler éventuellement 2 dl (l'équivalent d'une tasse) pour le levain du pain suivant. Verser la pâte dans un moule graissé d'une contenance de trois litres, recouvrir et laisser lever pendant dix à douze heures.
Badigeonner le pain avec un peu d'huile et le piquer avec une fourchette. Placer le moule dans un four froid. Régler la température sur 180°C et laisser cuire pendant une heure et demie – deux heures. Envelopper le pain dans un torchon et le laisser refroidir sur une clayette. Il sera plus facile de le couper en fines tranches si vous attendez jusqu'au lendemain. Il se congèle sans problème.

Retour à l'accueil